RDV Café Ecolo

Qu’attendre du Grenelle de l’Environnement en Flandres ?

Vous êtes invités à un atelier-débat le 19 octobre en présence de Laurence Hugues (ancienne candidate des Verts dans la 14ème circonscription), Antoine Bonduelle (Réseau Action Climat - France, Cassel).
 Le point sera fait, au lendemain du « Grenelle » régional d’Arras du 15 octobre, et à la veille des discussions finales nationales.
18h 30 à 19h30, à l’estaminet « la rivière aux glands », grand-place à Esquelbecq 
(voir sur http://membres.lycos.fr/estaminetflandre/
Si vous souhaitez rester pour un repas, merci de me le signaler avec vos noms et numéros de téléphone pour le jeudi 18 ocotbre, Merci. 
Pour les personnes d'Hondschoote et alentour, covoiturage possible, me prévenir via le blog.



L’ingénieur nordiste Antoine Bonduelle, 47 ans, a participé aux travaux du groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC). Le prix Nobel récompense aussi, un peu, son travail.
– Quelle a été votre contribution au sein du GIEC ?
« Le GIEC a compilé les études scientifiques à travers le monde pour en retirer un condensé consensuel. J’ai été coopté par un chercheur néerlandais pour collaborer au groupe « mitigation », chargé de donner les solutions, lui même divisé en quatorze chapitres (bâtiment, énergie, etc.).
 
Il fallait rendre un immense tableur de propositions. J’avais le rôle d’expert reviewer, c’est-à-dire que j’étais en bas de l’échelle avec pour mission de relire les propositions et de les amender. » – Comment s’est organisé votre travail ?
« Nous étions plusieurs milliers de chercheurs dans le monde donc, pendant cinq ans, tout s’est fait par l’Internet, seuls les chefs de chapitres se sont réunis. J’ai dû relire mille pages, à trois reprises. J’ai fait beaucoup de propositions mais je ne sais pas si 10 % ont été retenus. »
– Ressentez-vous une certaine fierté avec ce prix Nobel ?
« Oui, c’est une satisfaction. C’est un message lancé par beaucoup de gens qui gardent le cap de l’intégrité scientifique alors que ce qu’ils disent est dérangeant. » •
PROPOS RECUEILLIS PAR DAVID MONNERY. VdN