supprimons la retraite...

Publié le par Arnaud

 

Je trouve lassant les arguments défendant la réforme des retraites concoctées par l’UMP :

 

- l’espérance de vie a  largement progressé dans notre pays

Comme dans la plupart des pays européens, effectivement le rallongement de la vie fait d’énormes progrès. Grâce à la science, des parades à nos maux se multiplient mais cela ne signifie pas que les années prises sur le temps sont des années sans souffrance !

Rappelons nous aussi l’inégalité devant le vieillissement et que l’emploi effectué joue également sur la qualité future de ses années de retraite. Un âge limite fixe de départ en retraite pour tous n’est pas juste socialement.

 

- le départ en retraite à 62 ans ou 67 ans règle le financement

Malheureusement nous le savons cela réglera la question que pour quelques années. De plus le chômage élevé de notre jeunesse et la difficulté pour « les séniors » de retrouver un emploi n’améliore pas notre situation face au travail et rajouteront de la précarité en début et fin de carrière.

 

- la retraite à 62 ans et 67 ans… c’est la seule réponse possible

Il semble inévitable que nous arrivions au recul de l’âge en retraite. Mais, justement, ne peut-on pas penser autrement notre relation au travail et le découpage temps de travail/temps d’autre chose. L’enjeu de nos sociétés modernes n’est-il pas de modifier le ravageant « boulot/dodo/consommons/garde des enfant forcée/retraite » par une autre vision de nos rythmes de vie. Le temps partagé du travail, le temps de formation/reconversion/changement de vie, le temps de la famille, le temps de décompression, le temps de la solidarité et du lien social,…. Ne sont-ils pas des temps de vie à faire naître ou renaître tout le long de notre vie.

 

 

Si en effet il y a urgence à refinancer notre système elle ne peut passer par le renforcement des inégalités et de la précarité. La répartition des richesses doit être revue dans notre pays, ceci est indéniable, le cas de Madame Bettencourt vient  nous le rappeler sévèrement.

 

Pour terminer je vous incite à lire l’article de Hervé Kempf dans Le Monde : Retraite Verte

 

 

Publié dans Solidarité

Commenter cet article