Elections régionales : rencontre avec Paulo Serge Lopes...

Publié le par Arnaud

s101026175893 5246Je commence avec cette note le tour de présentation des candidats locaux sur la liste Europe Ecologie pour les régionales... motivation, conviction, pourquoi un tel engagement aujourd'hui pour notre région.  Et pour entamer ces rencontres, nous commençons par Paulo Serge Lopes, le plus haut placé local sur la liste (6ème place!), un homme qui connait parfaitement les enjeux Dunkerquois...



32 ans, milite chez les Verts depuis une dizaine d’année. Les luttes écologistes locales, il les mène avec une fine connaissance des enjeux planètaires et ses malheureuses logiques économiques axées sur la rentabilité à court terme.

A Dunkerque, il se retrouve logiquement aux côtés des victimes de l’amiante. Ses convictions se construisent alors sur l’idée que “la justice sociale et la défense de l’environnement sont foncièrement indissociables.” De justice, il en est encore question dans la thèse en sciences politiques qu’il soutient en 2008. Il se penche alors sur la toute jeune cour pénal internationale , première institution en charge de la répression des personnes responsables des crimes internationaux. A l’évidence, il soutiendra la nécessité d’une justice environnementale à l’échelle de la planète.  La catastrophe sanitaire de l’amiante est à ces yeux symptomatique d’un “mal développement” plus général du littoral dunkerquois.
1067776843.jpg
 Au fil du temps, ses convictions écologistes se renforcent par “le constat des impacts du modèle de développement sur le réchauffement climatique dont la Côte d’Opale porte de manière croissante les séquelles.” Et continuera de porter en soutenant les projets basés sur une croissance de nos émissions de gaz à effet de serre, comme le terminal méthanier, 14ème site SEVESO en vue sur les dunes encore rescapées de Loon-Plage. Il rejoint alors le collectif “sauvons le clipon” auprès des Amis de la Terre et de la fédération ADELFA présidée par Jean Sename. “Avec le grenelle de l’environnement, on veut développer les énergies renouvelables, et diminuer nos consommations énergétiques à l’horizon 2020, alors comment peut-on continuer à soutenir ce projet de terminal méthanier?

Au sein du groupe local des Verts de la région Dunkerquoise, où il occupe la place de porte-parole, les marques de sympathie et de soutien ne lui manquent pas pour les élections régionales. Pour Anna Czapski, “Déjà 8 ans de militantisme avec Paulo Serge ... et il m'impressionne toujours autant ! Dès lors qu'il s'agit de préciser une information technique, militante ou simplement un fait d'actualité, on peut se tourner spontanément vers lui parce qu'il est fiable, incroyablement cultivé et rigoureusement investi.”

Son engagement se lit aussi dans son activité professionnelle à Dunkerque où il est en charge du Plan Climat pour la ville. Et pour les générations futures, Paulo-Serge voit plus loin que la météo du lendemain. Il coordonne d’un côté les moyens à mettre en place pour limiter les émissions de gaz à effet de serre à l’échelle de la ville (dans les domaine du transport, habitats, biodiversité, alimentation....) et prévoit l’adaptation aux conséquences d’ores et déjà visibles du réchauffement climatique sur notre territoire.

Paulo-Serge Lopes croit à l’autonomie du mouvement auquel il adhère depuis la présentation de Dominique Voynet en 1995 aux élections présidentielles. Et vaille que vaille pour le score que fera les Verts aux élections régionales, “il leur incombe la ferme responsabilité d’ancrer durablement l’écologie dans les politiques publiques.”

Retrouvez l'actualité de Paulo-Serge Lopes sur son blog, ici.


Merci Nicolas pour l'article.

Publié dans Actu

Commenter cet article