suspension du projet de porcherie industrielle à Houtkerque... BRAVO!

Publié le par Arnaud

logo_des_verts.jpgCommuniqué des Verts Nord-Pas de Calais en date du 13 août 2010 suite à la décision du Tribunal Administratif de suspendre le projet de porcherie industrielle à Houtkerque


Les Verts Nord-Pas de Calais sont satisfaits de la décision du tribunal administratif de Lille rendue publique ce 12 août de suspendre l’arrêté préfectoral du 31 mai 2010 ayant autorisé l’exploitation d’une porcherie industrielle à Houtkerque.

 

Par les rendus de cette ordonnance, la juridiction a clairement mis en échec le préfet qui, en accordant de facto un droit à polluer, s’était fait le porte voix du slogan sarkoziste « l’environnement cela commence à bien faire ».

 

La décision a mis en lumière l’incohérence manifeste du représentant de l’Etat qui est censé faire appliquer le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) du Bassin Artois-Picardie, comprenant notamment le secteur de l’Yser où sont situés la majorité des projets de création ou d’extension des porcheries industrielles.

 

Le principal objectif du SDAGE est que, d’ici à 2015, 50% des eaux de surface soient en bon état écologique ce qui se révèlerait impossible à remplir si était autorisé un accroissement des porcheries industrielles générant du lisier et donc une pollution aux nitrates.

 

Ces projets - tant à Houtkerque, Bambecque, Hondschoote - sont le symbole d’une activité agricole incapable de maîtriser les conséquences de son propre développement basé sur la logique intenable du toujours plus.

 

Plus encore, cette décision constitue un démenti cinglant au député UMP de la circonscription, Jean-Piere Decool qui avait apporté sa pleine caution à l’amendement Le Fur à la loi relative à la modernisation de l’agriculture appelant à relever le seuil d’autorisation des porcheries industrielles

 

La production porcine en Flandre – et plus largement son agriculture - n’aura d’avenir que si elle se déleste de la logique intenable du toujours plus et ce au profit d’un mode de production limitant au maximum les impacts sur l’environnement.

 

Les Verts Nord-Pas de Calais demandent en conséquence :

- Un moratoire sur les projets de création ou d’extension de porcheries industrielles
- La tenue d’une table ronde dans le Bassin de l’Yser afin d’éviter les incohérences en terme d’aménagement du territoire et de protection des ressources en eau

 

Pour les Verts Nord-Pas de Calais

Paulo-Serge Lopes

Conseiller régional Europe Ecologie

Commenter cet article