Pour d'autres alternatives, d'autres façons de consommer...

Publié le par Arnaud

Bambecque

"Dans le cochon, tout est bon" dit le dicton… Vraiment tout ?

Edition du lundi 23 novembre 2009, 11:28 Delta FM Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte Version imprimable
 
La viande de porc est l'une des composantes du fameux potche vlech, plat traditionnel flamand apprécié des amateurs. En revanche, les Flamands apprécient beaucoup moins la viande porcine lorsque un élevage de plus de 3 000 têtes s'installe au fond du jardin.
C'est la situation à laquelle est confrontée la commune de Bambecque, un éleveur belge a choisi ce bourg de 674 âmes comme site d'implantation d'une porcherie industrielle.
Outre le fait que ce projet ne créé pas d'emploi localement, les habitants et la municipalité de Bambecque craignent pour leur quiétude. Ils appréhendent la proximité du site d'élevage, 100 mètres minimum d'une habitation sans compter les odeurs et les nuisances sonores.
Edmond Kociszewski, Président de l'association DEFI, défense de l'environnement de la Flandre intérieure, se penche sur le dossier qui fait l'objet actuellement d'une enquête publique. Ce défenseur de l'environnement n'est pas contre l'implantation d'une porcherie de cette taille, à condition de respecter certaines normes. Edmond Kociszewski :

 



Si le projet voit le jour, la commune va voir passer 86 camions par mois pour acheminer la nourriture aux animaux et plus de 50 camions par an pour le transport des bêtes. Un trafic insupportable pour le réseau routier de Bambecque et des alentours selon Edmond Kociszewski :

 



Début octobre, à l'occasion d'une seconde demande d'obtention d'un permis de construire pour cette porcherie, la municipalité de Bambecque a émis un avis réservé. Deux autres projets similaires sont à l'étude à Houtkerque et Noordpeene.
 
Cédric HARDY

Commenter cet article