Porcherie industrielle : l'exemple de la Bretagne...

Publié le par Arnaud

"Les internautes du Télégramme ont élu le militant écologiste André Ollivro, Breton de l'année, avec 29 % des voix, sur plus de 11.000 votes. Têtu, tenace, entier au risque de heurter, l'ancien ingénieur d'EDF-GDF a su incarner la lutte contre les algues vertes.



Les algues vertes, André Ollivro les combat depuis dix ans pour «ses petits-enfants». Pour qu'ils ne disent plus: «Papy, on ne reviendra plus chez toi, ça pue». De la fenêtre de son cabanon, situé sur les hauteurs de la plage de la Granville, à Hillion (22), le porte-parole de l'association Halte aux Marées Vertes observe «tous les jours le scandale». «Alors si moi je n'agis pas, qui peut le faire?», questionne ce Briochin de naissance, qui a passé l'essentiel de sa carrière professionnelle en région parisienne.

Sur le pont toute l'année

En 2009, dès qu'il a été de nouveau question de la laitue de mer, l'hyperactif Ollivro est monté au front. En avril, Thalassa consacre une émission à la Bretagne: André Ollivro y apparaît, un masque à gaz sur le visage, pour dénoncer la toxicité des algues en putréfaction. En juillet, un travailleur des algues décède au volant de son camion, à Binic (22): dès novembre, l'auteur de «La Bretagne est-elle une porcherie?» est l'un des initiateurs du comité de soutien à la famille. En août, François Fillon se déplace en compagnie de quatre ministres à Saint-Michel-en-Grève après la mort d'un cheval sur la plage: Ollivro «le prolo» (surnom hérité de ses années passées à l'école du gaz de Lyon) est de nouveau présent, pour dénoncer les ravages de l'agriculture intensive."

extrait de l'article paru sur http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/andre-ollivro-votre-breton-de-l-annee-27-12-2009-716959.php

Commenter cet article