mes idées de livres qui m'inspirent...

Publié le par Arnaud

 

    Pour Stéphane Hessel (93 ans!), le «motif de base de la Résistance, c’était l’indignation». Certes, les raisons de s’indigner dans le monde complexe d’aujourd’hui peuvent paraître moins nettes qu’au temps du nazisme. Mais «cherchez et vous trouverez» : l’écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l’état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au “toujours plus”, à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu’aux acquis bradés de la Résistance – retraites, Sécurité sociale…
Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu’il appelle à une «insurrection pacifique».
 

32 pages, 3€, Indigène éditions, diffusion Harmonia Mundi

 

 

Le vol du colibri

Quatrième de couverture :

Le colibri est symbole de sagesse et de courage. Dans ce touchant récit, héritage des tribus Quechan et Haïda, sur la côte du Pacifique, le colibri tenace et déterminé affronte un incendie qui menace de détruire la forêt. Le Vol du colibri nous rappelle l'importance de cheminer à petits pas si l'on veut accomplir de grandes choses. La persévérance est bien souvent synonyme de réussite, même pour les plus petits d'entre nous. Ce texte est une source d'inspiration pour les environnementalistes. Magnifiquement illustré par Michael Nicoll Yahgulanaas, traduit et présenté par Richard Desjardins, l'auteur-compositeur également connu pour ses prises de position en faveur de l'environnement et des Premières Nations, avec une postface de Sa Sainteté le Dalaï Lama, Le Vol du colibri propose une réflexion sur le caractère éphémère des ressources de notre Terre et sur l'importance de les utiliser avec parcimonie.

 

Le Vol du colibri Michael Nicoll Yahgulanaas, d'après une fable amérindienne traduit de l'anglais par Richard Desjardins. Préface du Dalaï Lama.
Boréal, Montréal, 12€, 65 pages

 

 

Le Sculpteur De Rêves

Toujours discret, le sculpteur de rêves voyage de ville en ville. Personne ne le connaît. Sans en avoir l'air, il travaille pour que les voeux de chacun soient exaucés, pour rendre joyeux les gens «pressés, énervés, soucieux et contrariés».
Un album tendre et coloré, sur la patience, la volonté et la persévérance nécessaires pour rendre sa vie et celle des autres plus épanouie.

L'AUTEUR
Claude Clément est un auteur familier des jeunes lecteurs puisqu'elle a déjà publié pour eux de nombreux albums chez plusieurs éditeurs. Née à Marrakech, elle passe son enfance dans l'Atlas. Licenciée en droit, elle obtient ensuite un diplôme supérieur de tchèque aux Langues-O. En parallèle de l'écriture, elle est aussi traductrice.

L'ILLUSTRATRICE
Kim Sejung est née République de Corée. Elle réside en France depuis quatre années et a étudié l'illustration à Émile Cohl avec Rebecca Dautremer comme professeur. Elle vient d'emménager à Paris et souhaite se consacrer à l'illustration jeunesse.

  Genre : Jeunesse à partir de 6 ans

 Editeur : Père Castor-Flammarion, Paris, France Collection : D'ici et d'ailleurs Prix : 15.00€

 

  La-tache-rouge.jpg

  C'est l'histoire d'une tache rouge qui tombe du ciel un jour d'orage et s'abat au-dessus de la maison du petit héros, perturbant sa vie tranquille. Le garçonnet insouciant réalise brusquement que son univers peut d'un coup se transformer et que, malgré sa révolte et ses efforts pour annihiler la tache - la réalité -, il lui faudra faire avec.

Une petite leçon de philosophie à l'usage des enfants, illustrée avec talent et sensibilité par Galou.

 

S.P.

 

par Pierre Hédrich et Galou, Editions Pour penser à l'endroit,
à partir de 6 ans, 16 p., 6 euros

 

 

 

 

Et pour finir cette rapide revue de livre l'incroyable travail d'illustration de Rebecca Dentremer pour son esthétisme et sa poésie infinie :

        

 

 

Publié dans Culture

Commenter cet article

gabriel 27/11/2010 13:19



bonjour


et vous aurez pu rajouter en vente ou sur commande dans la librairie locale.


Un des plus beaux slogans du mouvement ecologiste du debut etait et reste


vivre et travailler au pays (mon occitan est mauvais)


dt


gabriel



Arnaud 27/11/2010 20:59



merci pour votre complément.


cdt