les projets de porcheries définiront la ruralité de demain...

Publié le par Arnaud

Je ne suis absolument pas contre l'élevage porcins, mais ce qui est en jeu sur notre territoire comme ailleurs (voir ci-dessous) c'est la multiplication des élevages industriels que cela soit en terme de création ou d'extension. Pourquoi ? Parce que cela joue sur l'avenir des exploitations familiales, sur la qualité du produit, sur le rapport entre producteurs/consommateurs, sur l'aménagement du territoire rural et bien entendu sur l'environnement et le dévelopement durable de notre ruralité. Ensemble, paysans, syndicats,  consommateurs, habitants en rural, élus, débattons sur l'avenir de notre territoire et défendons-le...

 

"la confédération paysanne et les élus locaux étaient réunis pour discuter et prévenir des dangers du futur projet de porcherie industrielle à Brasc (canton de Saint-Sernin sur Rance). « Nous souhaitons alerter les citoyens locaux sur ce projet de porcherie industrielle aberrant ! Nous ne sommes pas opposés à l'élevage porcin en Aveyron mais on ne veut pas reproduire les mêmes erreurs qu'en Bretagne. Il faut savoir qu'aujourd'hui le département manque de porc de qualité et ce n'est pas avec une production industrielle que cela va s'améliorer. Bien au contraire, cela va bloquer l'économie locale et polluer l'environnement », a déclaré Christian Roqueirol, porte parole de la confédération paysanne de l'Aveyron. « Il va falloir trouver plus de 800 ha pour épandre le lisier. Ce projet équivaut à implanter une ville de 10 000 habitants sur la commune de Brasc. C'est une aberration totale ! », a dénoncé Raymond Fabrègue, agriculteur et membre du syndicat agricole.


Le projet d'extension de la porcherie (entre 500 et 800 truies selon la conf'), sera soumis à une enquête publique dès le 30 août. Avant l'ouverture de celle-ci et son résultat un mois plus tard, la confédération invite tout le monde à participer à une réunion publique le 17 août à 20 h 30 à la maison pour tous de Réquista. De nombreux éleveurs porcins locaux seront présents dont Jacky Rivière et Michel Delmas, de l'association de Combret qui avait empêché l'extension d'une porcherie il y a deux ans. Le responsable de la commission porcine de la conf', Pierre Brosseau, prendra également part au débat. CP"


Le midi Libre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article