le choix des électeurs pour une gauche diversifiée et complémentaire

Publié le par Arnaud

 

carte-france-14mars 01Le temps des négociations entre les deux tours se termine. La droite, dès dimanche soir, ricanait pour cacher sa défaite sur le soi-disant marchandage de couloir pour former les listes de gauche au 2ème tour.

Que l’on ne s’y trompe pas, il est sain que les électeurs aient eu le choix des projets lors du premier tour. Ils ont tranché sur le poids de chacun dans la gauche. C’est en quelque sorte les électeurs qui ont dirigé les négociations entre les partenaires de gauche ce qui à droite ne fut pas du tout le cas.

Il est tout aussi sain que des négociations s’organisent pour définir la place de chacun dans ses responsabilités futures autour d’un projet reformulé par les électeurs qui ont bien voulu voter.

 

Europe Ecologie n’est pas majoritaire. Si elle veut pourtant peser sur les décisions de la région et respecter le vote de ses électeurs qui croient en sa vision, nous ne pouvons que nous féliciter des accords avec nos partenaires de Gauche (PS et Front de Gauche).

C’est vrai, ne nous le cachons pas, nous ne sommes pas toujours en accord avec la vision du PS sur certains dossiers mais nous avons le choix soit de faire de l’écologie politique dans son salon  soit d'assumer des responsabilités comme déjà auparavant pour faire avancer nos points de vue. Avec le PS, rappelons-le nous, nous pouvons agir dans des executifs.

 

L’écologie politique c’est aussi se confronter à la négociation, à la recherche de partenaires et aux compromis qui vont avec. A nous maintenant de prouver que notre place mérite encore mieux pour obtenir encore plus d’élus porteurs de dossiers. C’est l’électeur qui tranche !

 

Soit on soutien l’alliance de gauche soit on fait place à la droite et l’écologie politique restera une discussion de salon… L’urgence est pourtant là !

 

Le train est en marche, jamais dans notre histoire nous ne nous sommes installés de cette manière en France. Par le travail des écologistes au sein de la gauche, continuons à montrer  aux citoyens qu’ils peuvent compter sur nous et nous faire confiance.

 

Le PS est notre partenaire naturel car nous partageons des valeurs de gauche par l’émancipation de la personne, la démocratie participative, le partage du travail, l’équité sociale, etc. Alors, à l’Ecologie Politique de poursuivre son avancée et tout comme la naissance du libéralisme et du socialisme, l’Ecologie deviendra une forme d’organisation active pour l’écriture d’un nouveau souffle envers nos sociétés, nouveau souffle qui devient indispensable selon moi. Europe Ecologie n'a pas vocation à remplacer le MODEM, elle n’est pas dans une dimension de neutralité de centre, par son histoire elle est ancrée à gauche et part son avenir elle invente peut-être autre chose. Mais aujourd’hui, comme disait je ne sais plus qui lors de cette campagne « Votez Europe Ecologie pour changer la gauche ! », nous avons aussi une responsabilité à redynamiser la gauche et lui ouvrir un avenir meilleur.

Alors  dimanche,  votons l’alliance de gauche pour amener un maximum d’élus écologistes à l’exécutif de la Région tout en faisant  barrage à cette droite réactionnaire et à la droite extrémiste !

Publié dans Démocratie locale

Commenter cet article