le canton de Bergues... une candidature Ecolo pour la gauche!

Publié le par Arnaud

couverture 0961Depuis quelque temps, les Berguois s’interrogeaient sur le sort des prochaines élections cantonales de 2011 et concernant les candidats. Parmi les noms avancés, celui de José Szymaniak émerge. Depuis le vendredi 17 septembre, il est confirmé par l’intéressé lui-même. Après mûre réflexion, il se décide à se lancer dans la campagne avec le soutien du groupe Europe écologie Les Verts. « Mon adhésion remonte à octobre 2009, suite aux élections municipales » explique José Szymaniak qui ajoute qu’auparavant il n’avait pas d’étiquette politique, comme l’ensemble des ses collègues du conseil municipal de la liste menée par Sylvie Brcahet, maire. Toutefois, de sensibilité de gauche, il n’est pas en reste dans ses prises de positions ou son implication sociale et politique. Lors des régionales de 2010, il s’est retrouvé sur la liste d’Europe Ecologie présidée sur le Dunkerquois par Louardi Boughaedada, vice-président à la CUD et Paulo Serge Lopez, porte-parole et conseiller régional.


Le déclic des dernières élections régionales s’est opéré et a motivé l’élu l’adjoint au maire de Bergues qui souhaite que le canton de Bergues soit mieux représenté ainsi que son chef-lieu, en cela il dénonce « Bergues est absent dans les instance de la Communauté de communes du  canton de Bergues depuis deux ans » et il entend donc que « cela change » d’où son souhait qu’un élu de Bergues soit au conseil général.


Pourquoi avoir attendu une telle annonce ? Pas de précipitation d’abord mais aussi, José Szymaniak attendait de savoir si Sylvie Brachet se portait candidate, auquel cas, « il se serait abstenu ». La décision lui revenait donc, et fort du succès des Verts au plan national et régional, son groupe l’encourage à se présenter. Il lui reste donc à démontrer à ses concitoyens et aux électeurs qu’être Vert aujourd’hui « ce n’est pas le cliché fleur bleue  des années 60. L’écologie politique propose des choix de sociétés dans bien d’autres domaines comme les retraite, le social, le temps de travail, l’insertion… il n’y a pas que l’environnement ».


Dans quelques jours, le 25 septembre plus exactement, à Arras, le choix des candidats locaux pour les cantonales sera validé dans le cadre d’une rencontre avec l’ensemble des adhérents. Un processus démocratique qui séduit José Szymaniak. Pour l’instant, il est candidat à la candidature. Un autre aspect, lié aux accords nationaux entre le PS, MRG, PRG et le front de gauche, sera abordé afin de définir les actions à mener pour les cantonales sur Bergues. « Des négociations sont en cours et Bergues fait partie des accords potentiels avec le PS. Dans le Nord et le Pas-de-Calais, les négociations aboutissent à réserver un certains nombre de cantons notamment à Europe Ecologie Les Verts.


A la question des scores d’Europe écologie aux régionales 2010, José Szymaniak rappelle que les scores sont honorables « entre 11 et 12% pour Europe Ecologie ; le PS avait réuni 25 à 30% des voix ». Pour les prochaines cantonales, selon les accords, Europe écologie peut bénéficier de soutien de la gauche dans cinq cantons dont celui de  Bergues. Jusqu’à ce jour, aucun candidat PS n’est pressenti pour le canton. Monique Denise, la conseillère générale sortante, n’a pas fait connaître officiellement son intention, même si elle avait fait savoir qu’elle ne briguerait pas un autre mandat. Mais rien n’est décidé pour autant. José Szymaniak espère compter sur le soutien de la conseillère générale dont il salue l’action tout au long de son mandat.


Pour José Szymaniak la motivation est bien réelle, « mesurant toute l’implication avec sa famille ». Il entend bien « mettre en place des démocraties participatives comme cela se fait dans les quartiers de Bergues ». L’exemple du travail de l’équipe municipale de Sylvie Brachet est souvent cité par José Szymaniak qui trouve là un creuset d’idées et de concrétisation des actions d’écologie politique « on sait gérer, faire progresser et trouver des solutions dans bien des domaines. On sait aussi innover ». Pour convaincre, José Szymaniak va prendre son bâton de pèlerin et rencontrer les élus du canton. « J’irai là où on m’invite. Je ferai des réunions publiques dans chaque commune si cela est possible » afin de mieux faire connaître le projet confirme le candidat.  Le voilà donc officiellement en lice face à un candidat UMP, André Figoureux. D’autres candidats viendront-ils corcer cette campagne ? On peut le penser.


Hugues Dorgueil

JDF

Publié dans Démocratie locale

Commenter cet article

Xavier 21/09/2010 21:53



Très bonne nouvelle pour le canton de Bergues !  Bonne chance à José !


(ah ! même le Journal des Flandres laisse passer des fautes d'orthographe dans ses articles ... dommage !)