le 20 novembre uniquement ?

Publié le par Arnaud

Des mineurs étrangers en danger !
  

Chaque année, des centaines de jeunes migrants mineurs se présentent seuls aux frontières. En choisissant d'enfermer certains d'entre eux en zone d'attente ou de les renvoyer, les autorités françaises manquent à leur devoir de protection.

 

 

La France a ratifié la Convention internationale relative aux droits de l'enfant de 1989 qui place l'intérêt supérieur de l'enfant au centre de toutes les décisions le concernant.

Selon notre législation, un mineur non accompagné par un adulte (souvent appelé Mineur isolé étranger - MIE) qui n'est pas autorisé à entrer sur le territoire français peut être maintenu en zone d'attente avant d'être refoulé vers le pays de provenance.


Ainsi, 698 mineurs isolés étrangers se sont présentés seuls aux frontières en 2009 et près de 160 d'entre eux ont été refoulés. Lors de leur renvoi, il n'y avait pas toujours de garanties suffisantes qu'ils seraient pris en charge, à leur arrivée, par leur famille ou une autorité de protection de l'enfance.


Lors de l'examen en juin 2009 de la situation en France, le Comité des Nations unies des droits de l'enfant notait « que les enfants sont souvent renvoyés vers des pays où ils risquent d'être exploités, sans que leur situation ait été véritablement évaluée ».

 

Merci d'écrire à notre Premier Ministre (lettre sur le site) pour que les mineurs étrangers soient protégés.

source : www.acatfrance.fr

Publié dans Enfance Jeunesse

Commenter cet article