la prédiction du jour..

Publié le par Arnaud

 

"Il ne faut pas se raconter d’histoire, nous sommes en train de fabriquer d’autres bulles spéculatives : sur les marchés actions et sur les marchés des matières premières. Dubaï est un symptôme de ce qui nous attend.

La bombe à retardement de 2012, c’est l’immobilier commercial : les centres commerciaux, les stations touristiques, les bureaux, un peu partout dans le monde. Leur situation est financièrement dramatique. Tous ces actifs immobiliers ont été achetés à crédit et leur niveau actuel de recettes ne suffit pas à couvrir les échéances de crédits. Aux Etats-Unis, les actifs immobiliers commerciaux et industriels se sont déjà dépréciés de 30%. Leur financement, c’est du crédit revolving, qui vient à échéance en 2011 ou 2012. Qui acceptera de leur prêter des sommes supérieures à la valeur marchande de ces immeubles aujourd’hui ? Personne bien entendu ! Le pire est devant nous. Les deux prochaines années seront des années redoutables."

Paul Jorion, anthropologue, sociologue, économiste et spécialiste des sciences cognitives

l'ensemble de l'article de libération ici

Voir également ma note intitulée "une sortie de crise via le chômage ?"

Publié dans Etat de notre planète

Commenter cet article