"la Poste s'est ouverte au capital privé, ce qui est proposé aujourd'hui ce n'est pas la privatisation de la Poste"

Publié le par Arnaud


Hervé Saison, maire d'Hondschoote, élu UMP, est membre de la commission départementale de présence postale territoriale du Nord.

Connaissant l'implantation de la Poste dans le milieu rural et au vu de la réforme sur la privatisation du service, il se veut rassurant sur l'avenir du service.

Pourquoi êtes-vous investi dans cette commission ?

« Je tiens à le souligner, il n'y a pas de crainte pour la Poste d'Hondschoote, mais je suis très attaché au maintien des services publics à l'échelle locale, c'est pourquoi j'ai rejoint cette commission. Dans le Nord, il y a 398 points de contact pour la Poste. La commission veille au respect de la présence postale dans nos communes et tente d'améliorer le service dans les zones les plus sensibles. Avec les membres de la commission, nous nous réunissons trois fois par an pour voter les crédits d'investissement. Cette commission me permet de parfaire ma connaissance du territoire. »

Sur le plan local, trouvez-vous que la Poste est bien implantée ?

« Oui, la présence postale est bien assurée. Les gens ont tendance à dire que non, mais dans la campagne en réalité tout est mis en place pour favoriser le maintien des activités de la Poste. Un exemple : à Rexpoëde, constatant que l'activité tendait à disparaître à cause du manque de fréquentation du bureau postal, la municipalité a accueilli au sein de la mairie une agence postale, ce qui a permis de garder l'emploi. Les gens semblent satisfaits de cette solution et il faut penser au financement public. La Poste essaie de ne pas trop avoir de foncier, elle représente 700 millions d'euros pour les communes et il est investi environ 3 millions d'euros pour la modernisation des bureaux. A noter tout de même que le secteur de Ghyvelde va obtenir le financement cette année pour la construction d'un nouveau bâtiment. Pour Hondschoote et Steenvoorde ça a été fait en 2007. Pour Leffrinckhoucke ce sera en 2010. De toute façon, la Poste est tenue d'acheminer le courrier six jours sur sept. Et le nouveau concept de facteur d'avenir développe le travail en équipe. Certaines tournées sont mieux assurées avec plusieurs facteurs. »

Quel est votre avis sur la question de la privatisation de la Poste ?

« Je souhaite rectifier : la Poste s'est ouverte au capital privé, ce qui est proposé aujourd'hui ce n'est pas la privatisation de la Poste.
Jusqu'au 1er janvier 2009, la Poste avait le monopole des services d'épargne, aujourd'hui elle est soumise à la concurrence suite à la directive européenne votée en février 2008. Demain on pourrait très bien avoir des facteurs allemands qui distribuent le courrier sur Hondschoote. Quand on parle de la Poste, on focalise toujours sur le courrier du particulier, mais il y a aussi d'autres services. Grâce à internet, la Poste connaît un nouveau fonctionnement avec la vente à distance ou par correspondance. Il a été fait le choix du capital privé parce que sans ça le déficit serait d'1,5 milliard par an. La sacoche du facteur a diminué de 10 % par an avec la crise et l'utilisation d'internet. Sur quatre années, la Poste a enregistré une baisse d'un milliard d'objet distribués. Ce qui est recherché : le maintien de l'emploi dans les communes rurales et urbaines. C'est pourquoi la Poste a la volonté de trouver d'autres marchés. Par exemple, jusqu'à aujourd'hui, il lui était interdit de faire des prêts à la consommation. Avec la libéralisation du livret A, elle peut en faire. La Poste est en train d'évoluer. Deux axes sont privilégiés au niveau régional et national : rendre la Poste plus efficace, plus dynamique tout en maintenant les emplois, elle a un besoin rapide de capitaux pour se positionner sur l'Europe. D'autre part, elle doit être partenaire avec les communes de façon à ne pas continuer à perdre de l'argent. La Poste a encore de beaux jours devant elle, même face au courriel. Il y aura toujours des obligations de passer par elle.

le Journal des Flandres

Lire à ce sujet le communiqué des sénateurs Verts ainsi que le commentaire éclairé d'un internaute...

Publié dans Emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article