inquiétant...

Publié le par Arnaud


 
 
Communiqué de la Ligue des droits de l’Homme
Délégation régionale Nord-Pas-de-Calais

 

URGENCE : INTERVENONS AUPRÈS DE NOS DÉPUTÉS
 POUR DÉFENDRE NOS DROITS ET LIBERTÉS GRAVEMENT MENACÉS !

 

ATTENTION : Un train peut en cacher un autre !
 
NON aux provocations de Marine Le Pen

Les récentes déclarations de Marine Le Pen assimilant la prière des musulmans sur la voie publique à l’occupation de notre pays par les nazis sont tout à fait scandaleuses. Il était donc parfaitement légitime que la Ligue des droits de l’Homme saisisse le Parquet de Paris d’une plainte contre l’élue frontiste pour provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.
 

NON au vote de la loi LOPPSI 2
 

Mais ce pavé dans la mare qui a occupé le devant de la scène médiatique ne doit pas pour autant faire oublier que la loi LOPPSI 2 (Loi d’Orientation et de Programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure) passe devant le Parlement à partir de ce mardi 14 décembre.
 
  • Loi scélérate, attentatoire à nos droits et libertés, véritable « fourre-tout », elle étend considérablement les dispositifs de fichage et de vidéosurveillance à l’ensemble de l’espace public. Un Préfet pourra désormais installer des caméras le long des parcours de manifestation !
  • Elle comporte un imposant volet répressif, crée une milice policière (la « réserve civile »).
  • Elle prévoit le filtrage des sites Internet.
  • Elle envisage la privatisation croissante de la sécurité.
  • Les roulottes, cabanes, yourtes ou autres habitats légers considérés comme illicites pourront être détruites sous 48 heures, quelle que soit la période de l’année, donc y compris par grand froid et ce par simple décision préfectorale. La loi vise ainsi les personnes les plus démunies au sein de notre société, notamment les personnes sans domicile fixe, sans emploi, les Roms, les migrants. Mais cette loi est aussi profondément scandaleuse par son caractère arbitraire, l’autorisation de détruire n’étant plus soumise à un juge, aucune défense ne sera possible, le Préfet étant seul décisionnaire.
 

Ces dispositions sont en violation des droits fondamentaux de l’Homme !

 

 « La Loppsi 2 relaie un discours politique belliqueux qui utilise la figure du délinquant pour entretenir le fantasme de l’ennemi intérieur et assimile tout acte de délinquance à une atteinte à l’État. Au nom de la protection de la société contre ses « ennemis », les mesures dérogatoires au droit commun sont sur le point de devenir la norme, la surveillance et le contrôle social s’étendent et l’objectif de réinsertion assigné à chaque peine disparaît. »
 

La Délégation régionale Nord-Pas-de-Calais de la Ligue des droits de l’Homme en appelle solennellement aux parlementaires, quelle que soit leur étiquette politique, pour qu’ils rejettent les dispositions de cette loi dénoncée par des juristes, par la Ligue des droits de l’Homme et de très nombreuses organisations.
Elle appelle tous les membres de la LDH et tous les citoyens à écrire à leur député pour exprimer cette demande. Il en est encore temps !

Le 13 décembre 2010
 Alain PRUVOT, Délégué régional Nord-Pas-de-Calais

Pour s’informer : www.ldh-france.org/LOPPSI-2-pas-en-notre-nom  
Signer massivement la pétition : www.petitionenligne.fr/petition/contre-la-loi-loppsi

Publié dans Actu

Commenter cet article