Françoise Hostalier parle à l'UMP...

Publié le par Arnaud

Françoise Hostalier, députée UMP du Nord, poursuit son combat contre le projet d'incinérateur d'ordures ménagères Flamoval prévu à Arques, près de Saint-Omer. Elle en appelle au président de la République. ...

 

Rappelant qu'elle lui avait remis un dossier en mains propres sur le sujet en novembre de l'an dernier à Valenciennes, Françoise Hostalier n'y va pas par quatre chemins : « Il faut arrêter ce projet et procéder à une remise à plat des solutions possibles pour le traitement des déchets. Aucune étude alternative n'a été effectuée malgré le Grenelle (de l'environnement), malgré les expériences menées dans d'autres régions françaises et à l'étranger et malgré maintenant la prise en compte du rejet de CO2. »

Construction « inutile et dangereuse... »

Rappelant que, « dans notre région, tous les indicateurs en matière de santé sont au rouge », la députée demande à Nicolas Sarkozy « à l'inverse de ce qui se prépare, d'apporter une attention particulière à préserver notre environnement au nom de la santé et de l'avenir de nos enfants et petits-enfants ».

Françoise Hostalier récapitule les actions qu'elle a menées « contre cette construction inutile, dangereuse, coûteuse, contraire à toute logique et surtout contraire à l'esprit du Grenelle de l'environnement pour lequel vous avez vous-même tant oeuvré ».

Ainsi, sur l'emploi, dans un secteur déjà touché par les fermetures et suppressions de postes, « l'entreprise Bonduelle située à Renescure a clairement annoncé qu'il lui sera impossible de maintenir une activité de production au pied d'un incinérateur. Ce sont donc 650 emplois directs qui sont menacés, sans compter l'emploi de tous les agriculteurs de la région qui travaillent pour cette usine alimentaire ».

Elle met en avant le fait qu'un « événement très grave s'est produit il y a quelques mois, mais apparemment tenu secret, à l'incinérateur de Dunkerque. Très récent et de la même génération que le projet Flamoval, il a rejeté près de deux fois plus de dioxine que la norme maximale autorisée. De plus, cela ne s'est avéré qu'à travers un contrôle inopiné, ce qui prouve qu'il n'y a, en fait, aucun suivi sérieux des rejets dans l'atmosphère ».

Commenter cet article

Xavier 03/11/2009 22:53


Envoyons tous un courriel court et précis à N. Sarkozy, avec copie à J.P. Decool, M. Delebarre, et C. Hutin (3 députés du coin), pour rappeler notre opposition forte à
FLAMOVAL, en rappelant les diverses démarches de Mme Hostalier, contre ce projet absurde !


FREDERIC 03/11/2009 18:51


Bonjour
J'allais justement vous envoyer les 2 articles concernant l'intervention de Madame la Deputé Hostalier celui paru dans VDN Hazebrouck et St Omer (les meme) mais aussi de VDN région  qui a
mon sens est encore plus percutant et qui sera vu dans toute la region cela va embeter beaucoup de monde mais va aussi informer la population que des personnes continues de se battre meme si
les premiers travaux sont commencés alors que des elus font croire qu'il n'y a plus rien a dire ,a faire sur l'épineux sujet du traitement de nos dechets menagers.
Nous devons TOUS interpellés Mr le President de la Republique  sur le site internet de l'Elysés.
Aprés son discours sur le plan Santé  Cancer et ses consequences dans les familles,....... la liste est longue malheureusement .
Sur le sujet incinerateur Flamoval cela est le moment d'intervenir pour une remise a plat du dossier avant qu'il y ait disfonctionnement comme celui de Dunkerque et une totale non communication
afin de ne pas affoler les populations (Quelle transparence a quoi sert la CLIS ) .
Lors de la réunion de L'APSH a St Omer ,il ya quelques jours une personne du public membre de NNE (Nord Nature Environnemnt) sportif a couru cet été sur la cote de Dunkerque comme il a l'habitude
de le faire,s'il avait su un tel degazage de dioxines (plus de 96% des seuils autorisés)il s'en serait abstenu.
A t'on prevenu les centres aérés ,les colonnies ,les clubs de sports,les touristes,etc.....
Dans le language juridique cela pourrait etre  assimilé a une  "MISE EN DANGER D'AUTRUI ".
Il est temps que l'on s'attaque aux CAUSES  des pollutions et des maladies .
Rappellons nous le devoir d'ALERTE des medecins qui chaque jour dans leurs cabinets constatent les devastes sur les populations  
Nous sommes tous responsables alors a NOUS de prendre notre FUTUR en main  
Interpellés les élus locaux ,député ,sénateur ......mais aussi Mr le President  de la Republique pour qu'enfin tous prennent consciences  .
C'est a nous tous de nous mobilisés pacifiquement contre de tel projet .
A bientot
Frederic Jude


Arnaud 03/11/2009 22:39


au passage à quand une prise de position de nos amis du PS sur le sujet ...