Flamoval retoqué!

Publié le par Arnaud

08/10/2010

  annonce Marie-Christine Blandin

 

ECO-TERRE - Le futur incinérateur Flamoval est-il déjà mort? C'est ce qu'annonce la sénatrice Marie-Christine Blandin (Verts). Elle indique que le Tribunal administratif de Lille aurait «annulé mardi l'autorisation de construction de l'incinérateur» d'Arques, près de Saint-Omer et Hazebrouck, du 25 juin 20. Vendredi en fin d'après-midi, la Préfecture du Pas-de-Calais on n'était au courant de «rien de tel». La construction de l'usine, elle, est déjà  bien entamée.

 

Selon les services de la sénatrice, «on n'attend plus qu'une confirmation officielle. Le courrier en recommandé est parti aujourd'hui du tribunal». Si le tribunal annulait la construction de l'incinérateur, ce serait un coup de tonnerre pour le secteur, et une victoire inespérée pour les opposants, car le chantier a déjà avancé.

 

L'Etat, ainsi que le syndicat mixte qui regroupe les 159 communes concernées par l’usine, présidé par le maire socialiste d'Arques Joël Duquenoy sont pour l'incinérateur. L'usine, qui doit brûler 92.500 tonnes de déchets chaque année est pourtant décriée par une partie des riverains : des agriculteurs, les légumes Bonduelle -patron et syndicalistes ensemble- la députée UMP Françoise Hostalier, le maire socialiste d'Hazebrouck, les Verts.

 

«  Flamoval en moins, indique Marie-Christine Blandin par communiqué, c'est un environnement moins menacé et des em plois préservés, en particulier en agriculture». Un groupe de médecins craint les émissions de dioxine et ses ravages sur la santé des habitants, les agriculteurs craignent pour la qualité de leur terre, et les militants écologistes insistent sur le gigantisme inutile du projet. L'ouverture est prévue pour fin 2011. En septembre 2008, près de 4 000 personnes avaient défilé contre le projet.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article