excellente note de notre conseiller régional du Dunkerquois...

Publié le par Arnaud

Par delà Houtkerque, le dossier des porcheries industrielles du Bassin de l'Yser doit être résolu dans son ensemble

 

perimetre.png

 

Le dossier des porcheries industrielles dans les Flandres a connu une étape importante avec l’annonce hier aprés-midi du retrait par la préfecture du Nord de son arrêté ayant permis l’exploitation d’une porcherie industrielle à Houtkerque.

 

De facto, les autorités préfectorales s’inscrivent dans la décision du tribunal administratif de Lille intervenue le 12 août dernier qui avait justement suspendu l’arrêté litigieux après le recours déposé à son encontre par ses opposants.

 

Pourtant, si on regarde plus précisément les raisons du retrait de l’arrêté préfectoral, elles semblent se circonscrire à des arguments sécuritaires tels que l’inadaptation de la route au trafic prévu ou la très forte proximité avec les habitations.

 

Or ce faisant la décision de ce jour apparaît faire l’impasse sur la problématique de l’eau et ce en particulier dans le cadre du Bassin de l’Yser où d’autres projets de création de porcheries industrielles ou d’extension existent comme à Bambecque et Hondschoote.

 

Ces dossiers ont des liens directs avec la qualité des eaux dans l'ensemble de ce bassin alors même qu’un schéma d’aménagement de gestion des eaux  visant à améliorer la qualité des eaux est en cours d’élaboration dans ce secteur.

 

C’est dans cet esprit que nous nous sommes à plusieurs reprises exprimés sur ce dossier notamment lors de l’interpellation du préfet Nord-Pas de Calais lors de sa venue dans le cadre de la séance plénière du conseil régional du 25 juin dernier.

 

Aprés la décision préfectorale, il nous apparaît plus encore nécessaire qu'un moratoire sur les autres projets d'extension ou de création des procheries industrielles soit prononcé de même que réunie une table ronde au niveau du bassin de l'Yser.

 

Un combat à poursuivre.

 

 

Post-scriptum :  l'image est issue la note de blog "Par delà Houtkerque, le dossier des porcheries industrielles doit être résolu dans son ensemble" représente le schéma d'aménagement et de gestion des eaux de l'Yser en cours de définition dont la commission locale de l'eau est présidée par Jean Schepman.

Commenter cet article