d'autres modéles agricoles existent...

Publié le par Arnaud

Voici un article du site Goodplanet.info reprenant une tribune de la navigatrice Autissier sur l'état de nos eaux en France. Un écho particulier dans notre actualité des Flandres face au risque supplémentaire de l'Yser confronté à l'implantation de porcheries industrielles. Un cri que je relaie bien volontier tout comme l'a aussi signalé le collectif Bambecquois en réclamant un grenelle de l'Yser.

 

 

Eau: Autissier réclame une "mise au pas" de l'agriculture industrielle

 

PARIS (AFP) - L'Etat doit "mettre au pas" l'agriculture industrielle plutôt que de miser sur d'onéreux traitements curatifs pour transformer "une eau de plus en plus polluée en eau potable", estime la navigatrice Isabelle Autissier dans une tribune publiée dans Le Monde.


"Comment croire que l'on va pouvoir traiter indéfiniment, à un coût acceptable pour la société, les eaux brutes qui sont le réceptacle de toutes nos pollutions ?", interroge la présidente du WWF France, qui juge que cette préoccupation environnementale devrait être au coeur de la réforme de la Politique agricole commune (PAC).

 

"L'Etat continue de subventionner majoritairement les pratiques agricoles intensives", déplore la présidente du WWF-France, qui cite, à l'appui de son raisonnement, le dernier rapport annuel de la Cour des comptes, publié début juin.

 

"Pourtant d'autres modèles agricoles existent et ont déjà fait leurs preuves. Ils sont bénéfiques pour l'environnement, l'emploi et le revenu des agriculteurs et sont pratiqués par des dizaines de milliers d'agriculteurs en France", ajoute-t-elle.

 

"Il est grand temps de dire la vérité aux Français et aux agriculteurs, de sortir de la «cogestion» entre le ministère de l'Agriculture et la FNSEA", conclut-elle.

 

Devant ces "incohérences" de "gouvernements successifs" - la première interdiction de distribution d'eau potable à cause des nitrates remonte à 1976, souligne le texte - le WWF réclame une commission d'enquête parlementaire sur la gestion du service public de l'eau au regard des pollutions agricoles diffuses ainsi qu'un Grenelle de l'Eau, estimant que l'eau a été "la grande oubliée du Grenelle de l'Environnement".

 

© AFP

Commenter cet article