conseil municipal... et de 3 projets porcheries

Publié le par Arnaud

Suite au conseil municipal de ce vendredi, voici ma question diverse au sujet des projets de porcheries sur Hondschoote :

Monsieur le Maire, nous voudrions remercier le Journal des Flandres, journal qui nous permet d'être informés sur des sujets qui ne sont pas débattus au sein de notre conseil municipal et ce malgré nos interventions pendant les questions diverses.

 

Je veux bien entendu parler ici des projets de porcheries.  Avouons le,  Monsieur le Maire, nous avons été surpris de vos arguments dans ce journal (édition du 27 janvier). Renvoyer le questionnement des habitants du canton sur les projets de porcheries à une opposition entre ruraux et urbains est surprenant.

 

La souffrance du travailleur ne fait pas de différence entre l'ouvrier (on peut penser aujourd'hui à ceux de total par exemple) et l'agriculteur qui galère pour vivre de son installation à taille humaine.

 

La Bretagne malheureusement a frappé aujourd'hui les esprits. Nous devons agir. Et là je pense notamment à votre absence de position face au projet clairement identifié de porcherie industrielle à Bambecque.

 

Non Monsieur le Maire nous ne sommes pas des forcenés du tout bio, tout de suite,  car, aujourd'hui être au bio c'est je dirais une vocation à avoir. Même si cela nous parait être la porte de sorti idéale du système actuel à la course de celui qui sera plus grand pour manger l'autre, cela demande une véritable conversion qui ne se fait pas sans une politique forte de soutien. Il faudra bien pourtant s'y mettre aussi chez nous. La région à 0,4 % de cultures en bio. Même chiffre depuis les 6 dernières années. Le grenelle de l'environnement souhaite que nous visons 20% de production biologique en France d'ici 2020.

 

Non Monsieur le Maire nous ne voulons empêcher personne de vouloir travailler et s'installer. L'agriculture est le poumon de notre ruralité. Simplement il est de notre devoir en tant qu'élu d'offrir tous les moyens pour que cela soit un atout pour l'avenir de notre territoire rural et de ses habitants.

 

Pour être cohérent sur notre commune, il nous parait donc indispensable de connaître les différents projets de porcherie pour ne pas se retrouver, ce qui peut être un risque aujourd'hui, de concentration de production porcine.

 

Nous pensons donc qu'il serait intéressant, de porter une réflexion (avec les associations environnementales) sur l'évolution future des demandes autour des élevages porcins sur notre commune et de définir un curseur de ce qui est acceptable et ne les plus en terme d'impact environnementaux et humains. Cela nous permettrait d'avancer sur cette question.

 

En réponse, Monsieur le Maire informe de 3 projets supplémentaires sans le détail de leur envergure. Notre proposition de travail n'a pas été reprise.

Commenter cet article