castor radioactif...

Publié le par Arnaud

 

 

 

 

 

Lille, le 2 novembre 2010

NON AU « TRAIN DE L’ENFER »


Europe Ecologie - Les Verts Nord Pas-de-Calais dénonce le passage dans la région, dans la nuit du 5 au 6 novembre, du transport le plus radioactif de l’Histoire. 

 

En effet, onze conteneurs « CASTOR » de déchets très hautement radioactifs, issus du retraitement par AREVA des combustibles usés allemands, vont quitter La Hague pour retourner en Allemagne via Caen, Amiens,…, Achiet, Gomiécourt, Courcelles le Comte, Hamelincourt, Moyenneville, Boisleux, Agny, Achicourt, Arras, St Laurent Blangy, Feuchy, Fampoux, Roeux, Plouvain, Biaches St Vaast, Vitry en Artois, Brebières, Douai, Somain, Valenciennes, Le Quesnoy, Aulnoye Aymeries, Avesnes, Fourmies … Nancy, Strasbourg,….

 

Aucun transport cumulant en une seule fois autant de radioactivité n’aura jamais été réalisé.  Malgré les responsabilités qui incombent aux Maires en cas d’accident, ceux-ci ne sont même pas prévenus de ce passage dans leurs communes.

 

Non au passage de ces convois!

Dénonçons le secret bien gardé des industries nucléaires sur ce type de transports. 

Nous invitons les citoyens à nous rejoindre aux cotés du comité Europe Ecologie Artois

 

Rendez-vous :

Le vendredi 5 nov à 18H et le samedi 6 nov à 12H à la gare d’Arras pour dénoncer ce « train de l’enfer ».

De même, une distribution de tracts en gare de Douai le vendredi 5
novembre de 17 à 19h.


Infos relatives au « Train de l’enfer » sur les sites du « Réseau Sortir du Nucléaire » et de « Greenpeace »

 

Europe Ecologie Nord Pas de Calais 30 rue des Meuniers Lille

Tel 03 20 78 25 72

contact-nord-pas-de-calais@regions-europe-ecologie.fr


_____________________________________________

Le 3 /11/2010


COMMUNIQUE DE PRESSE



Les conseillers régionaux Europe Ecologie dénoncent les conditions de passage d’un convoi de déchets radioactifs dans le Nord-Est de la France




Les 5 et 6 novembre, un convoi de déchets nucléaires en provenance de La Hague et à destination de Gorleben (Allemagne) traversera plusieurs régions françaises.


Annoncé comme le convoi le plus radioactif de l'histoire, il traversera la Basse-Normandie, la Haute-Normandie, la Picardie, le Nord-Pas de Calais, la Champagne-Ardenne, la Lorraine et l'Alsace avant de rejoindre l'Allemagne faisant courir des risques inconsidérés aux populations locales.


Ce sont en effet 11 CASTOR (conteneurs nucléaires) qui passeront à proximité de plusieurs métropoles régionales sans que les garanties d'étanchéité et de sécurité ne soient apportées et dans l'opacité la plus complète puisque les populations concernées n'ont pas été informées du passage de ce convoi.


Produits en Allemagne et envoyés en France pour être traités, ces déchets encore hautement radioactifs retournent donc à l'envoyeur alors même qu'aucune solution de stockage viable n'existe.


Les élus régionaux écologistes constatent une fois de plus le déni de démocratie qui accompagne l'industrie nucléaire française et le mépris dans lequel les pouvoir publics et les acteurs de la filière nucléaire tiennent nos concitoyens.


Ils rappellent que la Constitution française prévoit que « Toute personne a le droit, dans les conditions et limites définies par la loi, d’accéder aux informations relatives à l’environnement détenues par les autorités publiques » et que l’article L 125-2 du Code de l’Environnement dispose que : «  Les citoyens ont droit à une information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent. »


Dès lors, ils considèrent que tous les habitants des Régions traversées doivent être informés par les pouvoirs publics du passage du train de déchets nucléaires, notamment par le canal des médias grand public ainsi que par celui des élus locaux.


Dans l’attente, ils publieront sur les sites webs de leurs groupes d’élus la carte du parcours du train de déchets nucléaires qui traversera leurs régions les 5 ou 6 novembre prochains.


Ils soutiennent toutes les initiatives associatives non violentes qui jalonneront le parcours du convoi entre le 5 et le 6 novembre et qui contribuent à sensibiliser les populations aux dangers inhérents à la production d'énergie nucléaire.


Ils rappellent qu'il y a urgence à repenser le modèle énergétique sur lequel est basé notre modèle de société et à privilégier la sobriété énergétique et la production d'énergies renouvelables.


Les présidents des groupes Europe Ecologie des Conseils régionaux :


Cécile Duflot (Ile de France) -Mickaël Marie(Basse-Normandie) – David Cormand(Haute-Normandie) – Thierry Brochot(Picardie) – Jean-François Caron(Nord-Pas-de-Calais) – Eric Loiselet(Champagne-Ardenne) – Guy Harau(Lorraine) – Jacques Fernique (Alsace)

Publié dans Actu

Commenter cet article