Carton rouge à notre député... suite!

Publié le par Arnaud

sans-titre2.png-copie-1.jpgAssociation de défense de l environnement de la Flandre Intérieure

Affilié à l’ADELFA

Siège social 202 route de Bergues Esquelbecq 59470

Association N° W594003358

Le Président Edmond Kociszewski  06 84 12 14 77  Fax 03 28 65 70 22

E.Mail assodefi@aol.com

Esquelbecq ; Pitgam ; Eringhem ; STEENE HOUTKERQUE ; BAMBECQUE     NOORDPEENE, OCHTEZEELE,WATTEN

 

Objet Commentaire sur le carton rouge donné a J.P. Decool pour sa participation au lamentable amendement passé en catimini.

 

Il va de soit qu’a l’ère informatique tous se sait rapidement et nos Députés et Sénateurs ne sont plus à l’abri d’un retour de manivelle en cas de dérive et d’une levée de bouclier de la part des personnes concernées. Avec son action le Député fait un choix d’électorat qu’il a décidé de défendre au détriment de ceux qu’il abandonne. Notre député en s’accoquinant avec les Bretons isolés dans leur presqu’ile ne s’est pas rendu compte qu’il vient d’ouvrir la porte aux belges sur tout le littoral Flamant. S’il a voulu faire un coup d’éclat pour son électorat paysan il ne doit pas attendre d’avoir des voix de la part des belges, pire encore quand nos éleveurs se verront envahit dans leurs zones respectives j’espère qu’ils se rappelleront qui leur a rendu ce service si l’affaire reste là .

a lui de changer l’histoire et d’aller dans le bon sens .

Je vous remet en mémoire la lettre a M. Boorlo Ministre de l’environnement :

DEFI n’est pas contre l’implantation des porcheries. Il se bat contre la pollution que celle-ci génèrent. Il demande un moratoire sur les porcheries tant que l’on n’aura pas trouvé une solution pour gérer le problème du lisier, d’imposer l’équipement des porcheries, de lavages d’air en sortie pour limiter les émissions d’ammoniaque et de poussières. De diminuer la pollution olfactive. D’interdire toutes porcheries dans une zone ne permettant pas une extension de mise aux normes.

Il a proposé des solutions facilement réalisables. A notre député de se faire le porteur du projet dans sa circonscription. A ce jour il est resté aux abonnés absents c’est cela le plus grave pour combien de temps ? A t’il la capacité de réagir, les moyens de se faire entendre ?

Nous sommes et de loin de la problématique des rats musqués, l’enjeux et différent là c’est un problème de choix de population. De bien être pour les uns et de travail pour les autres. Le tout est compatible

Je retourne à mes dossiers et lui laisse le choix de son action.

S’il envisage de faire quelque chose il lui suffira de venir vers nous et on verra comment faire pour sauver la Flandre tous ensemble. Nous le ferons avec ou sans lui.

 Aller le solliciter lui ferait trop d’honneur.

 

E. Kociszewski

 

Commenter cet article