bientôt dans vos boites aux lettres hondschootoises...

Publié le par Arnaud

L'équipe d'opposition distribue son premier bulletin L'Eglantine

 

« On est le poil à gratter »

mercredi 30.06.2010, 14:00 Le groupe Nouvelle Ere pour Hondschoote présente le premier numéro de l'Eglantine.

 

Avec le décès de Régis Lehouck, chef de file de l'équipe d'opposition, on aurait pu penser que le monde politique connaîtrait un essouflement. Mais les membres de l'opposition sont bien décidés à ne pas baisser les bras

 

En mars dernier, la nouvelle était tombée comme un couperet sur les membres du conseil municipal, constituant l'équipe d'opposition : celle du décès de Régis Lehouck, chef de file de Nouvelle Ere pour Hondschoote.

 

Ce dernier était entré en politique en mars 2001. Abattue presque démotivée, l'équipe d'opposition semblait quelque peu déstabilisée ; mais il n'a pas fallu longtemps pour qu'elle se remette en selle. Une semaine, tout au plus ! Alors qu'au cours d'une réunion du conseil municipal, le 26 mars dernier, elle annonçait des démissions de deux de ses membres Caroline Pothin et Dorothée Blondé, elle passait à l'attaque.

Décidant de réaffirmer ses convictions et de repartir sur de nouvelles bases, la NEH a imprimé un premier bulletin L'Eglantine qui sera distribué dans toutes les boîtes aux lettres hondschootoises dans les prochaines semaines.


Dans la continuité de Régis Lehouck

« Jusqu'alors, nous étions de sensibilité de gauche, mais nous nous étions annoncés comme étant apolitiques. Nous avons décidé de ne plus être hypocrites et de nous affirmer. » Gérard Devienne, porte-parole de Nouvelle Ere pour Hondschoote depuis la disparition de Régis Lehouck, ses trois représentants au conseil municipal : Colette Waryn, Arnaud Ginions, et Leïla Bellache, et la cinquantaine d'Hondschootois qui constitue cette équipe, souhaitent poursuivre les actions mises en place par Régis Lehouck tout en cherchant à aller plus loin.

« Ce qui fait la richesse de notre groupe, c'est sa diversité avec des personnes établies depuis longtemps dans la commune et d'autres fraîchement arrivées, de tout âge et de toutes conditions sociales, assure Gérard Devienne. Nous affirmons notre tendance politique de gauche sans pour autant appartenir à un seul parti politique, certains membres sont cartés d'autres non. Notre objectif commun est l'amélioration de la vie à Hondschoote.
L'Eglantine, qui sortira deux à trois fois par an, nous servira à communiquer sur nos axes de réflexions. »


Une explication sur les actions menées

Ce bulletin qui sera de format A4 réunira divers articles sur des thématiques bien définies : la santé, la vie locale, la culture, l'équipement... « Nous avons choisi d'appeler ce bulletin Eglantine pour faire référence au fruit de ce rosier sauvage qui représente symboliquement l'expression de ce qui anime le groupe, c'est une plante qui grimpe, une rose sauvage dont le fruit donne le poil à gratter. On est le poil à gratter ! » Dans le premier numéro de l'Eglantine, seront abordés les sujets suivants : la vie sociale avec un bilan sur les ménages et la situation d'Hondschoote, la ruralité comme l'implantation de porcherie industrielle, le monde économique avec le budget municipal... Gérard Devienne annonce  : « les Hondschootois se posent des questions ; dans l'Eglantine, ils y trouveront des réponses. Nous y expliquerons les actions que nous menons. Par exemple, le débat de la vidéoprotection. Nous, nous affirmons qu'investir 6 000 euros pour des caméras, c'est complètement inutile.
Pourquoi ne pas donner plus de place aux jeunes au lieu de les rejeter ? » Et de conclure : « dans le groupe, nous sommes actuellement une quarantaine d'adhérents et nous comptabilisons des sympathisants. Pour l'heure, nous sommes un groupe de travail, pas une liste. Nous invitons toutes les personnes qui le souhaitent à nous rejoindre. » Malgré quelques déboires cette année, la NEH s'est reconstituée.


Aurélie LEGRAND
Pour tout contact : neh59122@yahoo.fr

Le Journal des Flandres

Publié dans Démocratie locale

Commenter cet article