attention vitesse...

Publié le par Arnaud

Canton d'Hondschoote

Des riverains ont constitué une pétition pour pointer du doigt la circulation

Ils proposent 30 km/h pour les rues de Furnes et de la Libération

mercredi 02.06.2010, 14:00

La rue de la Libération est bien souvent engorgée. La rue de la Libération est bien souvent engorgée.

Nous, les habitants des rues de Furnes et de la Libération, sommes quotidiennement gênés par des problèmes de circulation, nous devons inlassablement faire face à un manque de sécurité et à des nuisances liées à la vitesse des véhicules.

C'est pourquoi, nous avons décidé de constituer une pétition, car malgré les diverses demandes en mairie, rien n'a jusqu'alors été entrepris pour sécuriser les chaussées de nos vieilles rues inadaptées à la circulation automobile. » Il y a cinq ans, François Delattre et sa famille ont décidé d'emménager rue de la Libération à Hondschoote, ils n'auraient jamais pensé qu'à cet endroit ils seraient victimes du non-respect des automobilistes. Et pourtant... Combien de fois François Delattre et d'autres riverains ont été témoins de l'exaspération des conducteurs face aux poids lourds, à la montée des véhicules sur les trottoirs, au maniement de klaxon intempestif des chauffeurs... ? Une multitude de situations qui, avec le temps, a pour conséquence d'échauffer des esprits.

Pour tenter de calmer le jeu, de trouver des solutions et pour alerter une fois de plus la municipalité sur ces difficultés de circulation, François Delattre et ses voisins ont décidé de constituer une pétition.

« Améliorer
la sécurité et la qualité de vie »


Le bilan de cette action : 99 signataires sur 107, soit 92 % des personnes sondées des rues de la Libération et de Furnes en accord avec la proposition faite de diminuer la vitesse. François Delattre explique : « la municipalité a annoncé envisager de passer en sens unique les rues de la Libération et de Furnes, mais cela ne résoudra pas nos problèmes. Au contraire, cela l'amplifiera, parce que ça incitera les automobilistes à accélérer.
C'est un fait, Hondschoote est une vieille commune qui a son petit cachet avec des trottoirs étroits, des rues pas larges dans lesquelles il est difficile de passer à deux voitures. Par exemple, dans la rue de Furnes, quand on s'y engage, on roule vite pour sortir vite au risque de mettre en danger la vie d'autrui ! C'est pourquoi, par cette pétition, nous voulons marquer notre détermination à vouloir faire avancer les choses. Notre objectif est la réduction de la vitesse dans ces rues à 30 km/h. Cette solution est simple et peu onéreuse, il suffit de quelques panneaux, elle permettrait non seulement d'améliorer la sécurité de nos enfants mais aussi la qualité de vie de tous ! »

Vers un arrêt
de bus déplacé ?


Ce discours est partagé par bon nombre d'habitants de ces rues qui ne manquent pas d'exemples pour décrire la problématique : dégâts constatés sur les véhicules, chocs, rétroviseurs cassés, rayures, des vibrations sur leurs maisons bicentenaires, des carrelages fendus, des canalisations qui cèdent... Il ne fait aucun doute que ces Hondschootois attendent un nouveau plan de circulation et certains sont exaspérés : «  ce sujet date depuis plusieurs années ». François Delattre poursuit : « de ma fenêtre, j'ai déjà vu deux bus franchir les trottoirs pour passer côte à côte. J'ai compté, il y a quatre-vingts rotations de bus par jour, ça ne peut qu'abîmer la chaussée du centre de la commune. Pourquoi ne déplacerait-on pas l'arrêt de bus pour l'excentrer un peu ? L'avenue du Quai devant le siège de la Communauté de Communes de Flandre nous semblerait l'emplacement idéal ? Autre chose : l'alternance du stationnement. Il faudrait changer l'horaire. Il suffit juste d'un arrêté municipal. » Et de conclure au nom des personnes signataires : « nous avons peur de l'accident. Pour l'heure, il n'y a eu aucun drame et pourtant dans ces deux rues, il y a des enfants. Nous sommes prêts à épauler la municipalité pour trouver les solutions adéquates mais il est plus que temps que la réflexion s'ouvre. » Envoyée en mairie, cette pétition a pour mission de pointer du doigt la circulation. Les riverains y formulent tous leurs espoirs et espèrent pouvoir enfin retrouver leur tranquillité.

Aurélie LEGRAND
Vos réactions sur www.lejournaldesflandres.fr

Le Journal des Flandres

Publié dans Circulation

Commenter cet article