aprés le gaz... l'eau!

Publié le par Arnaud

Dans la Voix du Nord du 8 avril nous pouvions lire un article sur le prix fort de l’eau dans notre région et l’un des plus élevés au sein de la CCF (4.98 le m3). Un prix qui sur la région ne cessera d’augmenter selon le préfet alors qu’elle est déjà l’une des plus chère en France :

 

• 1. Le contexte

Le préfet de région, Jean-Michel Bérard, l'a annoncé récemment : le prix de l'eau (services compris) va augmenter de 2,5 % chaque année d'ici à 2015.

Il s'agit de financer d'importants travaux qui doivent permettre à la région de faire un bond en avant, d'ici à 2015 également, pour atteindre 50 % des eaux de surface en bon état écologique.

• 2. Le grand écart

Si la hausse est compréhensible, elle va s'ajouter malheureusement à un prix de l'eau déjà élevé. C'est même le plus haut de France, devant les régions du Sud qui pourtant... consomment plus (arrosages, piscines).

• 3. Dans la région

Au sein même de la région Nord - Pas-de-Calais, les disparités sont impressionnantes. Entre Barastre, commune où l'eau coûte le moins cher, et Ambleteuse - coût le plus élevé -, il y a plus de 6 euros d'écart par mètre cube.

 

 

Outre le prix élevé qui touchera toutes les familles, le problème de cette annonce est à mes yeux la façon de prendre cet état de fait (l’eau deviendra un bien précieux à ne plus gaspiller), en renvoyant la cause de l’augmentation sur le mauvais état écologique des eaux de surfaces. Comme si l’écologie allait devenir la cause de nos difficultés financières et donc être socialement incompatible.

 

Si en effet les bouleversements que nous allons connaitre vont demander une relecture de nos solidarités, c’est bien parce qu’à notre grand tord, nos politiques n’ont pas su se projeter assez rapidement dans les enjeux environnementaux de notre siècle pour ne pas froisser les conservatismes existants.

 

Nos activités humaines d’exploitation exagérée des ressources de notre planète en recherchant d’abord le profit nous amène à la complexité des réalités d’aujourd’hui.

La vision écologique est là pour nous alerter sur les impasses que le libéralisme et le productivisme ont bâti.   

 

L’Ecologie n’est donc pas la cause de nos maux mais elle doit en être l’espérance pour un nouveau monde. Pourquoi l’eau en surface est elle polluée ? L'exemple de notre cours d'eau, l'Yser.

 

Si nous en revenons à la préoccupation de l’augmentation de nos factures d’eau, sachons dés aujourd’hui mettre en pratique les gestes écolo du quotidien pour économiser ce bien courant devenant précieux. Sachons aussi redécouvrir des façons de gérer l’eau plus écologique par une activité humaine qui utilise moins de produits chimiques et par des techniques moins couteuses (prenons l’exemple du lagunage pour le traitement de l’eau).

 

Sachons-nous remettre en cause pour construire ce nouveau monde…

Publié dans position

Commenter cet article