agir local... penser global

Publié le par Arnaud

La forêt des Indiens isolés rasée pour produire de la viande

Les derniers Indiens isolés d’Amérique du Sud en dehors du bassin amazonien voient leur forêt disparaître à grande allure sous les bulldozers des fermiers qui spolient leurs terres pour y élever du bétail de boucherie.

Les Ayoreo-Totobiegosode sont la seule tribu isolée du monde à perdre sa terre au profit de la production de viande.

Les opérations des éleveurs ont été repérées à l’aide de photos prises par satellite le 1er novembre. Un spot publicitaire de Survival dénonçant la déforestation passe régulièrement depuis le 2 novembre sur Radio Nanduti, l’une des principales stations radio du Paraguay.

Les éleveurs, de la compagnie brésilienne Yaguarete Pora SA opèrent au Paraguay sur le territoire des Indiens isolés, en dépit du fait que le ministère de l’Environnement ait suspendu leur autorisation en août dernier pour de précédentes déforestations illégales.

Ils défrichent la forêt des Ayoreo-Totobiegosode à l’aide de bulldozers présumés appartenir à Jacobo Kauenhowen, propriétaire d’une grande entreprise d’engins de chantier dans une colonie mennonite voisine.

‘Il s’agit d’une grave menace pour les Totobiegosode. La déforestation illégale menée par Yaguarete au Paraguay se poursuit sans aucun contrôle’, a déclaré un porte parole du GAT, une ONG paraguayenne de défense des droits territoraux des Ayoreo.

L’an dernier, Yaguarete et une autre entreprise brésilienne, River Plate SA, avaient détruit des milliers d’hectares de terres appartenant à la tribu.

Quelques Totobiegosode ont déjà été contactés et ont des parents parmi ceux qui sont restés isolés.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré aujourd’hui : ‘Les Totobiegosode sont le peuple isolé le plus vulnérable du monde. Une tragédie se déroule sous nos yeux – et sous l’objectif du satellite. Le président Lugo ne devrait pas rester inactif devant la destruction de la forêt et des moyens de subsistance des citoyens les plus vulnérables du Paraguay’.


Pour plus d’informations
Sophie Baillon
00 33 (0)1 42 41 44 10
sb@survivalfrance.org

Publié dans Alimentation Commerce

Commenter cet article