ça tourne pas totalement rond...

Publié le par Arnaud

6a00d83458654369e200e54f4127e58834-800wi.jpgTraité de Lisbonne/ 18 nouveaux Membres au PE : le Parlement européen valide un déni de démocratie

 

 

Bruxelles le 6 mai 2010,

 

Une majorité politique au sein du Parlement européen vient de confirmer la possibilité pour les États Membres de désigner arbitrairement les députés supplémentaires, prévus par le Traité de Lisbonne, au mépris des résultats des élections européennes de juin 2009. Cette exception ne concerne qu'un seul Etat membre la France. La majorité a rejeté la position portée par les écologistes européens contre la possibilité de déroger au principe de l'élection des membres du Parlement européen au suffrage universel direct dont le Parlement tire sa légitimité depuis 1979.

 

Pour Sandrine Bélier, députée européenne Europe Ecologie, membre de la commission Affaires constitutionnelles: «C'est un déni de la démocratie européenne ! Aujourd'hui, la majorité parlementaire vient de revenir sur un acquis démocratique essentiel dont le Parlement européen tire sa légitimité depuis 1979 : l'élection de ses membres au suffrage universel direct. Il s'agit d'une violation grave et délibérée, sous pression d'un Etat, la France, qui exprime un certain mépris de l'Union Européenne et des citoyens européens !"

 

Hélène Flautre, Chef de la délégation des députés européens Europe Ecologie, estime que: "le calcul politique l'a emporté sur les principes lors de ce vote. Une majorité de parlementaires a cédé au lobbying français et accepté que des députés nationaux puissent être désignés pour occuper des postes de députés européens.

Cela montre l'estime que porte le gouvernement français au Parlement européen puisqu'il pense pouvoir y envoyer des gens non élus pour exercer ce mandat.

Nous n'abandonnons toutefois pas cette bataille démocratique et appelons les groupes de l'opposition au Parlement français à refuser de se prêter à cette mascarade, comme ils l'avaient déjà fait en janvier dernier."

Publié dans europe

Commenter cet article