l'arbre de la résistance...

Publié le par Arnaud

Les opposants à Flamoval ont planté un « arbre de la résistance », hier

dimanche 04.10.2009, 05:02 - La Voix du Nord

T. Willaey, «membre poil à gratter » du SMFM,a planté un ginkgo biloba, hier sur le site arquois.

|  ENVIRONNEMENT |

Deux cents opposants à Flamoval se sont retrouvés hier à Arques sur le site du futur incinérateur. Ils ont planté un ginkgo biloba baptisé « arbre de la résistance ». Ils promettent une nouvelle mobilisation d'envergure et réclament « un débat démocratique » sur le sujet.

 

PAR HERVÉ VAUGHAN

saintomer@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »

Les opposants en conviennent les premiers : ils n'étaient pas nombreux - deux cents environ - à braver le froid et le crachin, hier matin sur le site du futur incinérateur à la porte multimodale de l'Aa. Mais l'enjeu n'était pas là, comme l'a rappelé Thierry Willaey, élu vert d'Hazebrouck et membre « poil à gratter » du SMFM. « Nous avons réussi à nous mobiliser en une semaine. Nous savions que nous n'allions pas retrouver tous les manifestants qui s'étaient prononcés contre Flamoval il y a un an dans les rues de Saint-Omer. Mais nous voulions répondre à l'élection récente du nouveau président du Syndicat mixte Flandre Morinie pour lui dire que nous ne baissions pas les bras. » Auparavant, Joël Jourdain, secrétaire du comité d'entreprise de Bonduelle avait qualifié ce rassemblement de « galop d'entraînement ». Le leader syndical demanda une table ronde : « De plus en plus de personnes se posent des questions sur l'incinération. Nous avons fait confiance aux élus et nous nous apercevons qu'ils prennent des décisions tout seuls. Je pense que sur un sujet comme celui-ci, il faudrait organiser un référendum ». Enfin Joël Jourdain signifia qu'une mobilisation plus large se préparait.

Thierry Willaey dénonça : « Un manque de débat et d'espace démocratiques » et proposa aux manifestants de « choisir leur vie plutôt que de la subir ». Le délégué du SMFM releva aussi : « Les travaux ont déjà commencé sur le site alors que le président n'est élu que depuis une semaine. Les ordres de service ont dû être signés avant ». Enfin il a renvoyé chacun devant ses responsabilités : « C'est à chacun de nous, en triant mieux, de faire baisser le gisement pour démontrer que l'incinérateur n'est pas nécessaire ».

Jacques Hermant, maire de Lynde a affirmé : « Tous les élus ne sont pas pour Flamoval », qu'il a qualifié d'« erreur historique. » Le premier vice-président de la communauté de communes de l'Houtland (*) a lancé : « Pas question de donner l'occasion de laisser partir mille emplois. Pour faire ça, il faut un petit pois dans la tête ». Jacques Hermant a indiqué que la communauté de communes et l'association Les Riverains du Smetz réfléchissaient à « ester en justice ». « Si le tribunal administratif ne nous entend pas, nous irons jusqu'à la cour européenne des droits de l'homme. » Enfin, Alain Vilain, présenta le ginkgo biloba avant que Thierry Willaey et un enfant ne le plantent : « Cet arbre vit plus de 2 500 ans et résiste bien à la pollution. C'est le premier arbre à avoir repoussé à Hiroshima ». Le biologiste, militant d'Europe écologie, décrivit aussi ses qualités : « Il est cultivé en Europe pour ses propriétés médicinales » notamment les substances qu'on trouve dans ses feuilles et qui « ralentissent le vieillissement de la rétine et diminuent les troubles liés au vieillissement. Nous le plantons aujourd'hui pour améliorer la vue de certains qui croient encore aux bûchers expiatoires ».

(*) La communauté de communes de l'Houtland regroupe sept communes du Nord. Elle n'adhère ni au SMICTOM des Flandres ni au SMFM .

Une partie des manifestants s'est retrouvée l'après-midi au forum régional de l'écologie organisé à Racquinghem.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

thierry 05/10/2009 11:41


y sont super ces enfants?  et y passent bien à la télé sur FR3.

C'est pour eux et pour tous les enfants du monde qu'il ne faut rien lacher .

Merci à toi Arnaud et à ta petite famille d'avoir donner un petit suplément d'Ame à notre manifestation.

Amitiés écologiques
Thierry