Flamoval... Un projet qui continue de s'enliser...

Publié le par Arnaud

Démonstration de force de Bonduelle et bras de fer en perspective

dimanche 19.07.2009, 04:47 - La Voix du Nord

 La délégation quitte le maire d'Arques. Et remonte ses troupes qui ne se démobilisent pas. La délégation quitte le maire d'Arques. Et remonte ses troupes qui ne se démobilisent pas.

|  FLAMOVAL |

À l'appel des salariés de Bonduelle, 1 200 à 1 300 personnes ont participé hier à la manifestation contre l'implantation de l'incinérateur Flamoval prévue sur la porte multimodale de l'Aa. Des véhicules ont défilé par centaines, entre Renescure et Arques. Une mobilisation conséquente, et des tensions de plus en plus palpables...

 

PAR MARC LE TELLIERET GWÉNAËLLE LAVENANT

hazebrouck@lavoixdunord.fr PHOTOS JEAN-PIERRE BRUNET

14 h 10.- « Votre présence est indispensable. Soyons nombreux afin de démontrer notre inquiétude. » Les consignes répétées du comité d'établissement portent leurs fruits. De Cassel ou du centre de Renescure, des dizaines de voitures convergent vers la Woestyne. Joël Jourdain, secrétaire du CE, s'improvise aiguilleur. Au bord de la départementale, une trentaine de tracteurs.

14 h 30.- Munis d'une pointeuse, des salariés comptent les véhicules pénétrant dans l'enceinte : 340 voitures à une demi-heure du départ. Devant l'entrée, les riverains du Smetz patientent. «  Nous sommes en assistance. Être présent ici, c'est déjà trop. Si l'on tient compte des vents dominants, la situation de Bonduelle est pire que la nôtre. Jamais nous n'aurions dû en arriver là », témoigne Daniel Desmont. Pour le maire de Renescure, Jean-Pierre Decool, fragiliser Bonduelle est une hérésie : «  90 % des revenus de l'intercommunalité proviennent d'ici. » 15 h 05.- Le cortège vert et blanc s'élance. Interminable.

15 h 55.- Une voiture de police passe le pont de Flandres à Arques. Les coups de klaxons et les motards pétaradants vêtus de gilets CFDT pointent le bout de leur nez. Le centre-ville est bloqué. De Renescure déserté, on perçoit les clameurs.

16 h.- « Les premiers tracteurs quittent Renescure ! » lâche Joël Jourdain du bout de son porte-voix, rue Adrien-Danvers. 500 voitures, 84 tracteurs et 41 camions sont comptabilisés par les forces de l'ordre. Ce joli monde commence à s'entasser sur la Grand-place d'Arques.

16 h 20.- Les sept titulaires du comité d'établissement de Bonduelle s'avancent, portant une palette de conserves, vers la mairie, où ils sont reçus par les élus, menés par le maire Joël Duquenoy (lire ci-dessous). L'échange durera une bonne demi-heure.

17 h.- Remontés comme des pendules, les représentants du personnel l'assurent, devant les centaines de personnes de la place : « À la deuxième manifestation, nous serons plus nombreux. » 17 h 10.- «  Tous ensemble, tous ensemble ! » On chauffe les troupes et on sonne le départ.

Chacun grimpe dans son véhicule, direction Renescure. L'avenue du Général-de-Gaulle n'est qu'un immense bouchon klaxonnant.

18 h 15.- Les manifestants se présentent à Renescure, où les attendent élus, associations écologistes et trois générations de la famille Bonduelle pour trois quarts d'heure de discours devant cinq à six cents personnes. Au fronton de la mairie, claque un drapeau vert et blanc.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

VENDEVILLE 22/07/2009 15:33

on nous parle cependant de "DEMOCRATIE PARTICIPATIVE "!! ?????                                                                                    c'est scandaleux !

Arnaud 22/07/2009 16:18


et on nous parle aussi de développement durable dans les discours grâce au CVO/CVE centre de valorisation organique/énergétique... mais dans les faits ça fait ça passe au feu...


VENDEVILLE 22/07/2009 12:17

bonjour pourriez vous me faire parvenir la pièce jointe sur le territoire concerné par FLAMOVAL?merci cordialement JFVendeville

Arnaud 22/07/2009 14:27


http://www.flandremorinie.com/smfm_communes.php


DAGERAAD 21/07/2009 16:52

Continuons a nous mobiliser c est bien parti le projet perd de son sens semaine apres semaine, nous éviterons ainsi la baisse de la valeur de nos maisons , les leucémies , la dioxines dans le lait maternel et les legumes du jardins , combien y a t il eut de cancer autour de lincinerateur du brokus?

Arnaud 21/07/2009 23:17


oui poursuivons! Je ne comprends toujours pas par ailleurs l'obstination du maire de ma ville, Hervé Saison, en responsabilité au sein du syndicat porteur de ce projet. L'absence de débat public,
pourtant réclamé, aboutit là où nous en sommes aujourd'hui, c'est à dire dans l'enlisement et l'absurdité!