l"histoire officieuse du nucléaire français en Algérie...

Publié le par Arnaud

Ce soir - mardi 28 avril à 20 h 35 sur France 2

Mai 1962. Alors que la France s’apprête à réaliser son second essai nucléaire, c’est l’effervescence dans la base militaire d’In Ecker, dans le désert algérien. Tout le monde se prépare à l’événement qui dotera la France de l’arme nucléaire. Mais le 1er mai au matin, c’est la catastrophe : la montagne Taourirt, où va s’effectuer le tir nucléaire souterrain, se fissure et un nuage radioactif s’échappe. Pour se déployer juste au-dessus d’un jeune lieutenant (Cyril Descours), et de trois appelés du contingent chargés d’assurer la sécurité autour de la montagne. Exposés tout l’après midi aux radiations, ils attendent un ordre de repli qui ne vient pas, car le gouvernement français, trop sûr de lui, n’a pas prévu les terribles conséquences du tir...

Un épisode peu glorieux inspiré de l’accident de Béryl, un fait longtemps méconnu, l’histoire officielle ayant choisi de se taire, au nom de la fameuse raison d’Etat, Vive la bombe ! revient sur cet épisode de l’histoire nucléaire française pour dénoncer le cynisme de l’appareil d’Etat. Tourné caméra à l’épaule, le téléfilm de Jean-Pierre Sinapi (à qui l’on doit L’Affaire Ben Barka) nous plonge aux côtés de personnages pris dans le tourbillon de l’histoire. Une histoire encore d’actualité puisque, en mars dernier, le gouvernement a annoncé un projet de loi visant à indemniser les vétérans des essais nucléaires

Source : Métro du 28/04/09

Publié dans TV-CINE-RADIO

Commenter cet article