le 26 avril 1986...

Publié le par Arnaud

Tranquilles depuis Tchernobyl ?

Communiqué de presse du 23 avril 2009 des Verts


Le 26 avril 1986, deux explosions font voler en éclat le réacteur numéro 4 de la centrale soviétique de Tchernobyl. Le nuage radioactif se diffuse dans toute l'Europe, seules les autorités françaises affirment qu'il s'est arrêté aux frontières.

Depuis 1986, plus de 60 accidents significatifs se sont produits en France. La centrale de Fessenheim en Alsace, la plus ancienne de France aurait du fermer en 2007. En 1999, suite à l'inondation de la centrale du Blayais (Aquitaine), pendant la tempête, le Plan d'urgence interne a été déclenché pour la première fois. En 2008, un accident en Slovénie a entraîné le déclenchement du système d'alerte européen ECURIE, lancé à sept reprises entre 2005 et 2008. Cela n'empêche pas la France d'être le pays VRP de l'atome dans les pays qui ne brillent pas par leur sens de la transparence.

La sobriété et l'efficacité énergétique sont indispensables. Les énergies renouvelables, plus économiques et sûres, peuvent satisfaire les besoins. Leur développement permettrait de créer 1,4 million d'emplois en Europe en dix ans.

L'Union Européenne doit se doter d'une politique énergétique d'avenir. Depuis 1957, le traité Euratom accompagne et soutient la diffusion du nucléaire en Europe. Afin d'abandonner ces politiques du passé, nous proposons de le remplacer par une Communauté Européenne des Énergies renouvelables et de l'Efficacité Énergétique.

A l'occasion de l'anniversaire de Tchernobyl, les Verts apportent leur soutien aux jeûneurs de Fessenheim qui, dans le cadre de leur campagne "Fermons Fessenheim en 2009 » se retrouvent dans la paroisse Saint Jean à Colmar et appellent à rejoindre tous rassemblements organisés pour ne pas oublier ce triste anniversaire.

Publié dans Energie

Commenter cet article