les infirmières libérales acceptent la régulation...

Publié le par Arnaud

Les infirmières perdent leur liberté d'installation le 18 avril 2009


18/04/2009

 

"Le samedi 18 avril est à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du système de santé français", souligne le quotidien Les Echos (17-04) qui rappelle que c'est ce jour qu'entre en vigueur l'accord signé en septembre 2008 entre les quatre syndicats de la profession et l'Assurance maladie. "En échange d'une revalorisation des tarifs de 5,3 %, l'installation des professionnels sera strictement régulée dans certains territoires". C'est la première fois qu'une profession libérale de santé exerçant des soins "accepte de limiter sa liberté d'installation afin de corriger des déséquilibres démographiques susceptibles de mettre en danger le principe d'égalité d'accès aux soins", note le journal. Il faut dire que les disparités de répartition des infirmiers libéraux sont particulièrement criantes, leur densité variant de 1 à 6 selon les régions. Dans les zones considérées comme « très surdotées », une infirmière ne pourra s'installer que si une autre professionnelle cesse son activité. Elle devra apporter la preuve à la CPAM qu'elle remplace un départ. Dans les zones « très sous-dotées », des mesures d'incitation à l'installation et au maintien d'activité entrent également en vigueur le 18 avril (subvention de l'assurance maladie pour l'équipement du cabinet, prise en charge d'une partie des cotisations d'allocations familiales). Une évaluation du dispositif est prévue en 2011. Il y a urgence, rapporte le quotidien, car "la perspective de l'entrée en vigueur de l'accord a probablement encore accentué les écarts entre les régions". "Il semble clair que les installations ont été beaucoup plus nombreuses dans les zones déjà bien dotées", affirme Philippe Tisserand, président du syndicat FNI. Les Echos ajoutent que "pour les médecins, les mesures de régulation sont renvoyées à 2012".



 

 

Commenter cet article