une vache ou un homme ?

Publié le par Arnaud

Panorama du Médecin, 9 mars 09

 

Liberté d’installation : quatre ans sous surveillance

 

L’heure de vérité sur la démographie médicale a eu lieu à l’Assemblée Nationale. Alors que Roselyne Bachelot était accusée par l’opposition d’être devenue « un ayatollah de la liberté d’installation » et de faire « l’apologie de la médecine libérale », les députés ont laissé de côté les mesures coercitives. Jusqu’en 2013.

 

A l’image de Pierre Morel-A-L’Huissier (UMP, Lozère) qui assurait que « dans les zones rurales il vaut mieux, aujourd’hui, être une vache qu’un homme ! », les parlementaires n’ont pas mâché leurs mots sur la nécessité d’actions contraignantes pour une meilleure répartition des médecins sur le territoire. Avant de rallier à la proposition qualifiée de « régulation responsable »….

 

En résumé, l’article nous indique la mise sur le côté des mesures incitatives jusque 2013 mais l’octroi de bourses (1200 € par mois) aux étudiants en médecine qui s’engageraient à exercer leurs fonctions à l’issue de leur formation dans une zone où l’accès aux soins est menacé. Donc, à la recherche des jeunes, vite sur notre canton ça urge! mais pour cela faudra voir aussi notre attractivité pour les attirer...

Commenter cet article