NATURE et RURALITE : préserver notre campagne !

Publié le par Arnaud

Que deviendront nos paysages de Flandres dans quelques années ? Que restera-t-il comme diversités animales et florales ? Que deviendra t-il de la singularité de notre nature ? Jusqu’où ira l’urbanisation galopante de nos villages, l’envahissement des grandes métropoles, le grignotage de la campagne, la destruction de nos paysages ?

 
Parce que nous avons besoin d'un lien fort avec la nature pour préserver notre environnement et une certaine qualité de vie. Parce que nos paysages font et doivent faire partie de notre identité et richesse. Parce que l'avenir de notre planète passe par notre responsabilité à la préservation et à ce lien renouvelé avec la nature... Voici quelques propositions :

-         promouvoir notre territoire en développant l’écotourisme

.favoriser les organisations de promotion de notre patrimoine

.initier, accueillir, développer des événements pour l’attractivité du territoire

.favoriser le tourisme en tant que secteur créateur d’emploi nouveaux et non délocalisable

.s’appuyer sur nos potentiels et faire des maillages innovants (moulin à vent et éolienne !)

 

-         promouvoir nos savoirs faire et les personnes

.soutenir davantage le développement des filières de distribution en circuit court de produits locaux, de qualité, bio et de saison.

.appuyer les artisans

.favoriser les micros projets

 

-         réaliser un aménagement écologique

.réinvestir le centre et ralentir l’expansion urbaine (application stricte de la loi sur le Développement des Territoires Ruraux (DTR) votée le 23 février 2005, laquelle donne au département les moyens de développer une politique de protection et de mise en valeur des espaces agricoles, forestiers et naturels péri-urbains)

.augmenter la place des arbres, haies, bosquets pour diversifier les composants de notre paysage (aide à la replantation)
.réflechir aux flux de voiture accrus dû à l'augmentation de la population

.favoriser les déplacements doux notamment en réfléchissant à la place du vélo sur nos routes

.multiplier les circuits de randonnées pédestres et à vélo

.prévenir des risques d’inondation, sujet sensible sur notre territoire

Publié dans Nature et Ruralité

Commenter cet article